Pourquoi perd-on beaucoup de cheveux après l’accouchement ?

De nombreuses femmes voient l'état de leurs cheveux se dégrader fortement après l’accouchement : perte de volume, de densité, de qualité, forte chute... Mais, à quoi doit-on ce phénomène ? Et comment faire pour mieux le vivre ?
Réponse dans cet article !

Pourquoi perd-on ses cheveux après l’accouchement ?

L’explication de la chute de cheveux après l'accouchement est très simple. Pendant la grossesse, le corps féminin produit une plus grande quantité d’œstrogènes (hormones féminines) afin de stimuler la production de nouvelles cellules. C’est cette "surproduction" d’œstrogènes qui explique la belle peau ou la belle chevelure dont beaucoup de femmes enceintes se félicitent.

Une fois bébé mis au monde, le corps va rééquilibrer le niveau d’hormones en sécrétant une forte quantité d’androgènes. Comme ce sont ces hormones qui sont responsables des pertes capillaires d’origine hormonale, leur arrivée en masse après l’accouchement génère pour beaucoup de femmes une chute de cheveux dont elles se passeraient volontiers.

Quand se produit la chute de cheveux post-partum ?

La perte de cheveux post-partum est très rapide. La plupart du temps, les femmes concernées constatent cette perte 1 à 2 mois après l’accouchement. Mais rassurez-vous, ce désagrément est dans la majorité des cas temporaire ! Il faut cependant généralement compter 6 à 12 mois après l’arrivée de bébé pour retrouver sa chevelure d’avant grossesse.

Si le phénomène vous semble durer plus longtemps, nous vous encourageons à en parler à un médecin qui pourra vous conseiller et vous orienter vers un éventuel traitement s’il le juge nécessaire.

À noter que chez certaines personnes, l’équilibre entre les œstrogènes et les androgènes n’est jamais totalement rétabli. C’est d’autant plus vrai si l’organisme a vécu plusieurs grossesses assez proches dans le temps. Dans ce cas, la chevelure peut ne jamais retrouver son volume ni sa densité antérieure, à moins d'adopter un traitement adéquat.

Chute de cheveux post-accouchement : que faire ?

Il n'existe pas de recette miracle pour stopper la chute de cheveux hormonale à coup sûr. Nous vous proposons cependant plusieurs astuces et conseils pour vous aider à mieux vivre cette période qui peut se révéler déstabilisante, surtout que le phénomène intervient en parallèle avec les autres changements qui rythment l’après-grossesse.

Tout d'abord, détendez-vous !

Parfois plus facile à dire qu'à faire quand on a des enfants, la relaxation est pourtant notre conseil n°1 pour vous aider à mieux vivre la chute de cheveux post-partum. S’ils ne sont pas directement responsables de la perte de volume et de densité capillaire, le stress et la fatigue que l’on ressent après une naissance peuvent toutefois accentuer le phénomène et agir comme facteurs aggravants.

Il est donc essentiel de vous consacrer des moments au calme pour vous reposer et vous détendre. Cela vous fera du bien à vous, ainsi qu’à toute la famille !

Des coupes et des coiffures adaptées aux chevelures clairsemées

Comme le maquillage est utilisé pour masquer les imperfections du visage, une nouvelle coupe ou une nouvelle façon de vous coiffer peuvent être salvatrices pour camoufler une perte de densité capillaire.

Voici quelques conseils que vous pouvez expérimenter dans votre salle de bain ou en salon :
  • Si vous avez les cheveux mi-longs à longs, nous vous recommandons d'adopter une coupe courte (au-dessus des épaules) en raccourcissant vos longueurs. Ce faisant, vous allégerez le poids de votre chevelure, ce qui va lui apporter plus de gonflant. La chute de cheveux sera alors moins perceptible.
  • Optez pour une coiffure bouclée : l’idée est, ici encore, d’apporter du volume pour rendre moins visible la perte de cheveux.
  • Privilégiez le séchage tête en bas : à l’aide d’un sèche-cheveux et à faible température, séchez vos cheveux tête en bas afin de bien décoller les racines et éviter un effet plat sur le haut du crâne.
  • Évitez les traitements agressifs. Jusqu’à ce que vous retrouviez votre équilibre d’avant-grossesse, nous vous conseillons de délaisser les traitements capillaires comme les colorations pétrochimiques. Si vous tenez absolument à teindre vos cheveux, pensez aux colorations végétales. Mais attention, vous risquez d'y prendre goût et ne de plus jamais vouloir en utiliser d'autres !!!

Parlez-en avec votre entourage

Chez Science & Équilibre, nous sommes convaincus que les mots peuvent aider à apaiser bien des maux. Parler à d’autres personnes de votre chute de cheveux est donc selon nous une bonne chose à faire. Sage-femme, conjoint(e), ami(e)s... Toute oreille est bonne à solliciter.

En plus de vous faire du bien en parlant de ce qui vous chagrine, vous réaliserez que des proches ont été ou sont encore dans le même cas. Rien de tel que partager pour dédramatiser ! Et peut-être apprendrez-vous l'existence de solutions auxquelles vous n'auriez jamais pensé...

Une hygiène impeccable avec des produits adaptés

Dernier conseil : lavez-vous régulièrement les cheveux avec des produits doux et dotés d’actifs anti-chute.

Contrairement aux idées reçues, si on utilise le bon shampooing, se laver les cheveux souvent ne les fait pas tomber davantage. Au contraire, en nettoyant parfaitement les excès de sébum, les peaux mortes et les saletés (poussières, résidus liés à la pollution...), le shampooing permet au cuir chevelu de mieux respirer et optimise l'oxygénation et la vascularisation des bulbes pilaires. C'est une condition essentielle pour leur permettre de profiter aux maximum des bienfaits des nutriments qui leur sont apportés par le sang.

C’est d’ailleurs dans cette optique qu’a été développé notre shampooing anti-chute de cheveux BIO 5 dont un test clinique* réalisé en France en 2019 a démontré l'action significative sur l'augmentation du volume capillaire en moins de 6 semaines.

 

Nous espérons que cet article vous a aidé à y avoir plus clair sur la question. À titre de conclusion, nous voulons vous rappeler que la chute de cheveux après accouchement est une situation parfaitement normale. N’oubliez jamais que des millions de femmes la vivent chaque année.


* Test clinique réalisé sur BIO 5 SHAMPOOING-SOIN volumateur anti-chute par le Laboratoire COSMEPAR • Durée : 6 semaines • Panel : 32 volontaires • Lieu : France (44) • Dates : du 1er février au 3 avril 2019 • Le test clinique a démontré une augmentation significative du volume mesurée par scorage, réalisé par des professionnels à T0 et T6 (semaines).

Copyright ©